Dorothée au Zénith   
 
"Zénith 88 " : 26 concerts présentés au Zénith de Paris du 26 novembre au 18  décembre 1988.
  Co-produit par AB productions / Coullier avec TF1 et  Europe 1.
  127 000 spectateurs (officiel)
  Prix des places de 100 Fr (15€) à 160 Fr (25€)
  Captation vidéo les 10 et 11 décembre 1988.

 En tournée du 14 janvier au 2 avril 1989 dans 50 villes : 150 000 spectateurs.  (officiel
)


C'est le deuxième grand concert de Dorothée dans l'immense salle du Zénith à Paris.
Cette fois elle nous offre un superbe spectacle très " Broadway " composé de nombreux ballets avec une troupe de huit danseurs, des costumes riches et colorés, de magnifiques lumières sur fond de nuit étoilée et surtout un soin tout particulier apporté à la partie musicale: Pour la première fois depuis 1985 avec On va faire du cinéma,  "les Musclés" s'étoffent de cuivres ce qui donne une tonalité inédite : Les introductions de nombreuses chansons ont été re travaillées (comme Détective privé, ça donne envie de chanter, docteur) ce qui donne un résultat profond et puissant.
Une réussite totale orchestrée par dix musiciens.

Le concert fait la part belle au nouvel album en date Bom bom bom mais on nous offre tout de même sur scène quatre chansons de l'album Docteur de l'an dernier.
Jacky a  disparu de la circulation mais la montée en puissance  de Bernard Minet et des "Musclés" impose deux séquences sur toute la durée du spectacle. Le temps pour la star de se changer.
En dehors de ces deux points noirs, le spectacle bénéficie d'un soin tout particulier dans les enchaînements, l'équilibre et la logique du show.
C'est aussi le seul concert de "l'ère TF1" de Dorothée où elle laisse aller à de nombreux pas de danse.

Francine et Martine, les célèbres choristes, apparaissent pour la première fois ensemble avec Dorothée sur scène. Surprenant qu'elles ne figurent même pas au générique final
de la VHS ! Elles resteront jusqu'au dernier concert fin 1996.

Malgré les critiques liées au contenu du Club Dorothée qui commencent à poindre, ce concert est à nouveau un immense succès : Vingt-six représentations à guichets fermés.
Dorothee zénith 88Ce spectacle a été l'occasion d'un triplex exceptionnel : Le Zénith / La plaine St Denis/ L'Espace ! En effet Dorothée a interviewé le spationaute Jean Lou Chrétien depuis sa loge du Zénith, qui lui se trouvait dans sa station spatiale. Un exploit technique et une grande première télévisuelle. A cette occcasion, le ministre des PTT Paul Quilès , depuis le plateau du Club Dorothée, annonce au spationnaute français qu'il est fait chevalier de la légion d'honneur.

Autre innovation, c'est la première fois que des concerts de Dorothée sont proposés en soirée, une preuve s'il en est que son public est de plus en plus large et familial.

Dorothée au Zénith La princesse Caroline de Monaco vient en VIP féliciter Dorothée dans sa loge et en profite pour faire dédicacer le programme aux futurs héritiers du Rocher.

A Noël, c'est le Président de la République, François Mitterand, qui accueille Dorothée au palais de  l'Elysée pour la deuxième fois dans le cadre de son Arbre de Noël le 21 décembre 1988.
 

Dorothée au Zénith Dorothée au ZénithDorothée au Zénith


Set list
:
1. Attention danger !
2. Maman
3. Salut les musclés
4. Docteur
5. Les filles et les garçons
6. Tout tout le monde
7. Le blues de toi
8. La machine avalé
9. Qu'il est bête !
10. Le tour du monde
11. Les petits ewoks

Partie 2 :

12. Ça donne envie de chanter
13. Où se cache l'amour ?
14. La fête au village ( Les Musclés)
15. Détective privé
16. Où s'en vont les coeurs brisés ?
17. Allô allô M. l'ordinateur
18. Qu'est ce que j'oublie dans ma valise ?
19. De la musique
20. Hou ! la menteuse
21. Bioman (Bernard Minet)
22. Bom bom bom
23. Final: Attention danger !

Calendrier de la tournée 88/89 :

26 novembre : Paris-Zénith (20h30)  
27 novembre : Paris-Zénith (14h30 et 17h30)
29 novembre : Paris-Zénith (20h30)
30 novembre : Paris-Zénith (14h30 et 17h30)
    2 décembre :Paris-Zénith (20h30)
3 décembre : Paris-Zénith (14h30 et 20h30)
4 décembre :  Paris-Zénith (14h30 et 17h30)
6 décembre : Paris-Zénith (20h30)
7 décembre : Paris-Zénith (14h30 et 17h30)
9 décembre : Paris-Zénith (20h30)
10 décembre : Paris-Zénith (14h30 et 20h30)
11 décembre : Paris-Zénith (14h30 et 17h30)
13 décembre : Paris-Zénith (20h30)
14 décembre : Paris-Zénith (14h30 et 17h30)
16 décembre : Paris-Zénith (20h30)
17 décembre :Paris-Zénith (14h30 et 20h30)   
18 décembre : Paris-Zénith (14h30 et 17h30)

Dorothée au Zénith

14-15 janvier : Bruxelles
17 janvier : Lille
18 janvier : Mulhouse
26 janvier : Epinal
27 janvier : Metz
23 janvier : Strasbourg
24 janvier : Nancy
25 janvier : Reims
28 janvier : Clermont Ferrand
2 février : Avignon
3 février : Perpignan
4 février : Montpellier
5 février :Carcassonne
7/8 février : Nice
9 février : Marseille
10 février : Besançon
11 février : Bourg en Bresse
12 février : Toulon
16 février : Bordeaux
17 février : Rodez
18 février : Toulouse
19 février : Limoges
23 février : Tarbes
24 février : Pau
25 février : Mont de Marsan
26 février : Bayonne
2 mars : Poitiers
3 mars : Nantes
4 mars : Angers
5 mars : Orléans

Dorothée au Zénith
Pub annonçant la grande tournée de Dorothée. Au fil des semaines des modifications de dates et de villes sont apparues, avec le réalisé définitif ci-contre.


Dorothée Zénith 88
Les répétions

Durant près de trois semaines, Dorothée entourée de ses musiciens, ses danseurs et ses choristes prépare activement ce grand spectacle. Ces répétitions ont parfois lieu sous l'oeil de la caméra du Club Dorothée. Ce concept qui préfigure la télé-réalité sera appliqué sur tous les concerts suivants.

 

Dorothée Zénith 88
Dorothée Zénith 88
Fiche technique :
Conception et dialogues : Jean-François Porry
Musiques  et direction musicale : Gérard Salesses
10 musiciens : Bernard Minet (batterie), Gérard Salesses, Framboisier, Richard Lornac (claviers), Eric Bouad, David Bouad (guitares), Réné Morizure, Eric, Christian (cuivres)

2 choristes : Francine Chantereau et Martine Latorre
Chorégraphie : Chris Georgiadis
8 danseurs : Patricia, Thierry Bolgoltz, Sandrine Chaoulli, Michel , Vanessa Longuet, Michel, Annick, Kalle
.
Lumières : Jacques Rouveyrollis
Costumes : Jerold Crews

Décors :  Carré magique
Effets spéciaux  : Beau pas cher

Tarif : Entre 130 Fr (19€) et 90Fr (14,50€)

Exploitation et merchandising :
Dorothée Zénith 88  Programme du spectacle :

 Ce programme vendu 40 Fr (6,50€)  pendant toute la  tournée depuis le  Zénith comporte 30 pages.
Dorothée Zénith 88Dorothée Zénith 88   VHS sortie en octobre 1989 sans aucune publicité.
 
  Réalisation : Pat Le Guen 
 Les + :  Un effort sur le final avec les fleurs avec un petit montage.
          
           
  Les - : La présentation de l'équipe coupée au montage, l'intro de la première partie  raccourcie, idem pour la  
2eme partie, des dialogues et transitions coupées, bref il manque  vingt bonnes minutes à l'oeuvre originale.
           - Des incohérences choquantes de montage (ex: Francine a les cheveux lâchés sur un plan et sur le suivant ils sont attachés !). Il n'y a pas une chanson montée correctement !
           Son mono, alors que la concert a été mixé en stéréo. Par ailleurs le mixage audio laisse à désirer sur certains titres.
                                    Inédit en DVD



Des extraits du spectacle sont visibles sur la chaîne "officielle Génération Club Do" chez  Dailymotion ou Youtube en version numérisée mais découpée par séquence.
Le tour du monde :


Dorothée Zénith 88
Le sésame qui permettait d'accéder à la salle du Zénith.

Côté télévision, ce concert n'a jamais été exploité ou presque. Au cours de l'été 1989 un extrait du concert, De la musique, est diffusé à plusieurs reprises au cours du Club Dorothée.
A l'occasion d'une étape à Nice durant le carnaval en février 1989, le Club Dorothée, en direct du théâtre de verdure où Dorothée joue le soir même, propose huit extraits live du concert : Ça donne envie de chanter, Les filles et les garçons, la machine avalé, qu'il est bête, Allô M. l'ordinateur, Détective privé, Attention danger, Où s'en vont les coeurs brisés.
Dorothée Zénith 88
C'est d'ailleurs le seul moment où l'on peut savourer dignement ce spectacle à la télévision. En dehors ce ce mercredi, il n'y a malheureusement pas eu beaucoup de publicité pour ce concert. Sitôt la tournée achevée, cap sur Bercy et sa promotion à l'horizon de Janvier 1990.
P